Aujourd'hui je prête volontiers mon espace à Carine pour que vous puissiez admirer quelques clichés de sa collection de Libellules.
Si vous aimez ses photos, je vous recommande vivement de lire son article illustré de magnifiques images sur l'Anax Empereur publié sur le blog commun que nous alimentons avec quatre autres passionnés. Place maintenant à mon invitée :


"Avant la pluie, m'étant mise moi-même en embuscade à l'instar de mon araignée pour observer le va et vient de tout ce petit monde ailé, j'ai eu la chance d'être la spectatrice d'un des petits drames quotidiens de l'étang:"

Le prédateur est en embuscade

Agrion_Araig_Predat

Le joli mâle, inconscient du danger, s'est posé pour la dernière fois sur une tige de jonc

Agrion_02b

En moins de temps qu'il n'en faut pour une mise au point sur la scène, l'araignée a commencé a emballer le beau mais pas dans le sens romantique du terme!

Agrion_03b

Le travail n'est pas une œuvre d'art, mais suffisamment efficace pour déguster le snack à l'occasion du prochain creux à l'estomac de notre prédateur.

Agrion_04b

Tout n'est pas rose dans la vie autour de l'étang et il semble que ces agrions existent en quantité  pour alimenter bon nombre de prédateurs.

Carine

Sur la demande de Carine qui n'est pas sûre de l'espèce qu'elle a photographié, j'émets l'hypothèse d'un Agrion Porte-Coupe ( Enallagma Cyathigerum) mais je ne suis pas affirmatif sur cette identification et j'espère que les spécialistes (je pense à Geeko, à Jean-Michel, ou Alain ) vont passer par là pour infirmer ou confirmer cette hypothèse.