Celui là, il était tellement curieux que j'ai malgré tout voulu le photographier. Le résultat est très moyen compte tenu dune part de  la très petite taille de l'individu et d'autre part de l'absence de luminosité du lieu. Je m'en remets, comme d'habitude, aux spécialistes pour son identification et je les en remercie d'avance.

Le mystère n'aura pas duré bien longtemps car Richard du Nord  que je remercie, a, en fin limier, trouvé la réponse attendue c'est à dire "Elaphrus cupreus" en un temps record.

  2009_04_18_014_copie_2


2009_04_18_015_copie